L’isolation d’une habitation est un moyen efficace de limiter ses dépenses énergétiques. Depuis plusieurs années maintenant, l’Etat subventionne intégralement et surtout le territoire vos travaux d’isolation. Parmi ces derniers, le calorifugeage – l’isolation des tuyaux d’eau chaude – permet de réelles économies d’énergie et s’effectue facilement.

Pourquoi isoler ses tuyaux ?

Les travaux de calorifugeage concernent le plus souvent les immeubles, au sein desquels l’eau parcoure parfois d’importantes distances, de la chaudière commune à son point de sortie, une douche, un évier ou un chauffage. Les pertes de chaleur peuvent être importantes durant ce trajet, à plus forte raison lorsque les tuyaux traversent un sous-sol, un parking ou une autre zone non chauffée. L’eau chaude, nécessaire à l’hygiène, à la cuisine ou au chauffage, peut aisément perdre une dizaine de degré avant de rejoindre votre appartement. Il en résulte, en plus des difficultés à obtenir une eau suffisamment chaude, un gaspillage énergétique réel et des dépenses inutilement élevées. Une isolation des tuyaux, décidée par votre bailleur ou par le syndic de copropriété de votre immeuble, peut être réalisée gratuitement, sous certaines conditions, par des professionnels tels que moncalorifugeagegratuit.fr. Parmi les nombreux travaux d’isolation d’une habitation, le calorifugeage compte parmi les plus simples à mettre en oeuvre, contrairement à l’isolation des combles ou celle des murs, et nécessite donc peu de temps et de main d’oeuvre. A terme et en fonction de vos actuelles déperditions de chaleur, un calorifugeage de qualité peut permettre de 10 à 20 % d’économies, qui ne manqueront pas d’alléger vos factures énergétiques et les charges communes de l’immeuble.

Fonctionnement du calorifugeage

Le calorifugeage consiste à isoler les tuyaux par lesquels circule l’eau chaude de votre immeuble en les entourant d’une gaine isolante. Si les tuyaux sont la cible principale de cette opération, il est également possible d’isoler un réservoir ou une citerne. L’isolant employé peut être de différentes natures. On emploiera, par exemple, de la laine de verre, du liège, du polystyrène, de la mousse phénolique ou encore du verre cellulaire, autant de matériaux aux propriétés d’isolation thermique importantes. Soucieux d’éviter les ponts thermiques, ces zones difficiles à isoler et par lesquelles la chaleur fuite facilement, un professionnel en charge de votre calorifugeage veillera à isoler au mieux les coudes, les angles ou les vannes, et maximisera ainsi l’efficacité de votre isolation. Si celle-ci permet en premier lieu d’éviter les déperditions de chaleur, elle contribue aussi grandement à éviter la formation de condensation sur vos tuyaux, qui pourraient entraîner des problèmes d’humidité ou de moisissures. Elle limite aussi les risques de gel, particulièrement néfaste à la tuyauterie.

Pourquoi le calorifugeage est-il gratuit ?

La loi de Transition Énergétique pour une Croissance Verte veut inciter les Français à réaliser des économies d énergie via la rénovation énergétique. Plus précisément, l’Etat souhaite, d’ici l’horizon 2020, diminuer sa consommation énergétique et sa production de gaz à effet de serre de 20 %. Ce chiffre est important et oblige des mesures conséquentes, notamment le financement des travaux d’isolation des habitations. De leur côté, les fournisseurs d’énergie (électricité, gaz, fioul,…), en échange de primes d’énergie et de l’obtention du Certificat d’Économie d’Énergie (CEE) doivent inciter les consommateurs à réduire leurs dépenses et à tester leur éligibilité aux travaux d’isolation gratuits. La gratuité du calorifugeage est accessible à la majorité des immeubles construits il y a plus de deux ans et disposant d’un système de chauffage de l’eau collectif. Vous pouvez dès lors parler à votre propriétaire ou à votre syndic de copropriété de la possibilité de bénéficier d’une isolation gratuite, dont votre immeuble entier constatera très vite les avantages.