Ce qui a changé, c’est le nombre de contenus et services disponibles, ceci a entrainé un chute dramatique du niveau d’attention des internautes (en moyenne 7 secondes, soit moins qu’un poisson rouge). Ces derniers ne sont réceptifs qu’à travers des laps de temps très courts (notamment les “mobile moments” théorisés par Google).

Ils ne sont qu’une interface (ou un canal) supplémentaire, au même titre que le téléphone, l’email, le web…

Les chatbots ne sont qu’une interface, la partie visible de l’iceberg, l’important se passe sous le niveau de la mer.

L’attention est aujourd’hui la ressource la plus précieuse. En synthèse : Facebook s’est imposé sur le haut du tunnel d’achat (TOFU) auprès des internautes flâneurs en quête d’inspiration, Google s’est imposé sur le milieu du tunnel d’achat (MOFU) auprès des intentionnistes qui cherchent des réponses à leurs questions (ou des produits correspondant à leurs besoins) . Tandis qu’Amazon s’est imposé sur le bas du tunnel (BOFU) avec une authentique machine de guerre marchande (dont nous ne voyons qu’une toute petite partie en France) .lLe seul moyen de ne pas subir la suprématie de ces plateformes est de les contourner.
Anticiper les besoins des utilisateurs en leur proposant de façon pro-active un contenu, service ou produit (si la proposition est correctement ciblée, il n’y a pas de mise en concurrence). Le marketing prédictif est une discipline très en vogue, mais qui nécessite de grandes quantités de données, une maitrise de technologies comme le machine learning et un accès direct aux utilisateurs.
Créer du temps supplémentaire pour les utilisateurs, c’est-à-dire augmenter la plage d’exposition aux contenus et services en ligne. Les enceintes connectées d’Amazon et de Google répondent spécifiquement à cet objectif : garder le contact avec les consommateurs quand ils ne sont pas devant leur ordinateur ou leur smartphone
dans cette histoire ne sont pas les enceintes ou gadgets connectés, un marché anecdotique, mais les assistants personnels qui les exploitent .
Dans cette optique, le prochain marché à conquérir sera celui des automobilistes. Grâce aux assistants personnels (Siri, Assistant, Cortana, Alexa), il est possible d’étendre la plage de connexion des utilisateurs de 1 à 2 heures par jour, une manne publicitaire, commerciale, relationnelle…
les chatbots ne sont qu’une première étape, un point de passage pour faire monter en puissance les intelligences artificielles. Le web est passé par différents stades d’évolution des grands portails (Yahoo, MS?, AOL…) des grandes plateformes (notamment Facebook)
un moteur de recherche (Google) comportements très volatiles chez les internautes
zappent d’un support à un autre consomment des quantités astronomiques de contenus à travers des flux qui ne se tarissent jamais connectés à toujours plus de services qui vivent dans le cloud.
Augmenter la surface d’exposition, c’est à dire rendre vos contenus, services et offres disponibles sur le plus de points de contact numériques possible est le meilleur moyen de maximiser vos chances de recruter et transformer des internautes. Cette logique de web “ambiant”, un quotidien où les utilisateurs sont exposés en permanence à une infinité de contenus et services en ligne, à travers différents terminaux et interfaces.