Si certaines écoles se contentent de sélectionner des dossiers, les grandes écoles optent pour des concours d’entrée. À moins que vous soyez un génie, ce genre de concours se prépare. C’est d’ailleurs l’une des épreuves que les étudiants en prépa admissions parallèles craignent le plus. Même avec toutes vos connaissances acquises et une bonne révision, cela risque de n’est pas être suffisant le jour J. En effet, si vous n’êtes pas familiarisé avec la méthodologie, certaines épreuves risquent de vous échapper. Quelle est alors la meilleure option pour réussir son concours d’entrée dans les grandes écoles ? Focus.

Accepté de l’aide

Tous concours nécessitent une bonne préparation préalable. Pour vous familiariser avec les concours, faites-vous accompagner durant cet itinéraire. Bien que les connaissances acquises à l’issue de vos années d’études suffisent pour passer l’épreuve, les conseils des anciens sont toujours très précieux. Renseignez-vous sur le déroulement de l’épreuve, le type et forme de sujets. Pour cela, n’hésitez pas à rencontrer les professeurs et exercez-vous avec les sujets précédents. Vous devez être conscient qu’il ne s’agit pas d’un simple contrôle ni même d’un examen de passage. C’est un véritable recrutement et donc c’est de votre avenir qu’il s’agit. Pour augmenter votre chance de réussir, adressé vous à des professionnels tels que PGE PGO. Depuis 2004, il affiche les meilleurs résultats aux concours des grandes écoles. Vous serez admis ou remboursés, cliquez ici pour plus d’infos.

L’épreuve écrit

Pour les concours d’entrée aux grandes écoles, vous devez savoir que votre manière de révision contribue en amont à votre succès. L’idée n’est pas d’avoir une tonne d’informations qui au final ne sont pas utiles. Vous devez plutôt adapter une bonne stratégie révision pour réussir. Il faut retenir seulement ce qui est essentiel. D’ailleurs, c’est la qualité de votre travail qui est en cause, mais pas de la quantité. Pour la dissertation, par exemple, soyez claire et ordonnée pour se démarquer de vos concurrents. Ne vous laissez pas vous distraire sur l’apparence du devoir, il faut juste respecter les formalités. Travailler votre réflexion, c’est la meilleure méthode pour y accélérer. Pour cela, vous devez privilégier le travail en solo sans pour autant négliger les révisions en groupe. Développer également votre culture générale par différentes manières.

Bien se préparer pour entretien

Une fois que l’écrit est passé, il est maintenant temps de se préparer pour l’oral. Il est toujours stressant de passer devant un jury. Toutefois, ne laissez pas votre stress vous emparer. Soyez vous-même et concentrez-vous aux attentes du jury. Généralement, le sujet tourne autour de vous, de votre motivation et l’intérêt que vous porte pour l’établissement. Déjà, l’épreuve orale commerce par la présentation, ce qui vous laisse quelques minutes pour s’apprivoiser avec les membres du jury. Comme il s’agit d’un concours, il existe des questions pièges qui méritent réflexion. D’ailleurs, l’épreuve orale est surtout un moyen pour les jurys de tester l’aptitude du candidat à défendre son opinion et de gérer son stress. Ainsi, il faut s’entraîner à mûrir ses discours. Ne vous mettez pas trop de pression. La veille, mangez bien et prenez une bonne nuit de sommeil.