Le Smartphone et ses applications ont formaté la pensée

Depuis l’arrivée des Smartphones, ce sont les outils digitaux qui nous guident, décident et géolocalisent chaque instant.

réseaux sociaux

Impacts psychiques des réseaux sociaux chez les ados

Son intimité

Son intimité

Il est difficile de limiter l’usage des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram...), les ados dévoilent même leur intimité.

Être connu

Être connu

Les réseaux sociaux sont pour les jeunes une meilleure espace pour être connu, en publiant leurs photos.

Santé mentale

Santé mentale

Pour les adolescents qui ont des problèmes psychologiques, il est conseillé de ne pas utiliser les réseaux sociaux.

Suicide

Suicide

Les jeunes ne peuvent plus gérer l’utilisation des réseaux sociaux, c’est pourquoi on entend souvent le suicide.

L’humoriste Jamel Debbouse a popularisé à travers ses scènes ouvertes une tradition perdue dès les années 90

Les femmes de pouvoir sont souvent appelées par leur prénom

Nom de famille perdu

Journalistes, dirigeantes, ministres… les noms de famille disposant ces postes sont souvent oubliés.

Paternalisme bienveillant

Selon l’enseignante-chercheuse Sandrine Rousseau, cela s’appelle le paternalisme bienveillant.

Complimenter, juger…

D’après une auteure, appeler une femme en politique par son prénom permet de la féliciter, juger…

Les ados et les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux sont des outils permettant de répondre aux divers besoins des ados. Ces derniers ne se montrent plus devant quelques groupes d’amis, mais s’exposent devant des milliers de personnes à travers le monde.

Les ados expriment leurs délires, leurs désespoirs amoureux, leurs états d’âme à tous les connectés. Les réseaux sociaux regorgent d’avantages dont les internautes, jeunes ou moins jeunes, peuvent tirer parti. Ils sont de véritables services de communication intégrés. Communication, divertissement, amis, groupes d’amis en fonction des centres d’intérêt, hobbies, échanges de photos et d’infos, planification d’évènements, activisme social sont l’apanage des réseaux sociaux.

La violence

Pour nous, la violence n’est pas une caractéristique de l’individu, mais plutôt un moyen utilisé pour atteindre ses but. Voilà pourquoi nous parlons d’un individu utilisant des comportements violents et non d’une personne violente. Il est important de distinguer la violence de la colère. Contrairement à la violence qui est une action, la colère est une émotion. Il est normale et sain de ressentir de la colère.

La perte de sens s’exprime souvent par la violence. Les uns provoquent les autres, puis réagissent et suscitent une réponse plus dure.

Les reproches sont souvent source de violence. L’interactionnisme symbolique et les modes de pensée sociologiques peuvent également causer la violence.

L’histoire du monde

Quel que soit le type d’une histoire, elle peut être une histoire mondiale. Cependant, actuellement, si on parle de la crise du « roman national », met en valeur sur le « roman » et parle moins du « national ». Écrire l’histoire, ne se limite pas uniquement à la rédaction des scripts, mais comme un caméraman professionnel, il faut maîtriser où positionner la caméra…