11 choses à savoir sur le féminisme

Publié le : 03 décembre 20206 mins de lecture

Le féminisme est de plus en plus popularisé même dans les sujets et les situations les plus divers de la vie quotidienne, notamment en raison des réseaux sociaux. Toutefois, il y a encore beaucoup de gens qui pensent que le féminisme signifie haïr les hommes et ne pas se raser les jambes ou les aisselles. Il faut savoir que le féminisme ne concerne pas uniquement les femmes, c’est un mouvement important qui touche tous les pays et tous les genres. Pour se faire une idée de ce qu’est réellement le féminisme, 11 points sont à clarifier.

1. Le féminisme n’est pas une autre forme du machisme

Alors que le machisme consiste à mettre les femmes dans un rôle de subordination par rapport aux hommes, le féminisme cherche à mettre les deux sexes sur le même plan. Le mouvement féministe prône l’égalité entre la femme et l’homme, ni plus, ni moins. Le but de cette lutte, c’est que chaque personne soit perçue au même niveau que ce soit au travail ou à la maison.

2. Le féminisme se bat pour le droit des femmes

Croyez-le ou non, mais en France, les femmes n’ont obtenu le droit de vote qu’en 1944. C’est notamment grâce au mouvement féministe que l’histoire a changé. Des luttes incessantes ont dû avoir lieu pour que la femme puisse jouir de ce droit fondamental. Dans d’autres pays, le mouvement est encore en cours. Les manifestations sont de plus en plus fortes sur les réseaux sociaux avec de plus en plus de personnes qui revendiquent l’égalité.

3. Être féministe, ce n’est pas haïr les hommes

Le mouvement féministe n’a pas l’intention de faire tomber les hommes, de les exclure ou de les mettre au feu. L’idée est de libérer les femmes des structures sociales oppressives. En fait, cela n’a rien à voir avec le fait de haïr ou de ne pas aimer les hommes. Seule la dictature est haïe par le féminisme.

4. Être féministe n’a rien à voir avec les cheveux

Cette histoire de « féministe qui ne se rase pas » n’est pas réelle. En fait, le féminisme vous permet de décider si vous voulez garder vos cheveux ou non. Chaque personne a le droit de faire ce qu’elle veut de son corps. Le fait de se raser ou non n’indique pas qu’une personne adhère au mouvement féministe.

5. Les féministes ne sont pas forcément anti-soutien-gorge

Les luttes effectuées par les féministes visent à libérer les femmes de leurs fardeaux. Pour certaines, le soutien-gorge en est un. Le mouvement incite les femmes et les jeunes filles à se libérer, mais chacun est libre de porter ou non un soutien-gorge.

6. Le féminisme a des courants différents

Bien que le principe de base soit l’égalité des sexes, il existe différentes façons de concevoir le féminisme. Il y a plusieurs aspects du féminisme qui peuvent convenir à votre façon de penser. L’astuce consiste à faire des recherches sur chacune d’entre elles et à voir à quelles idées vous vous identifiez. Du moment que vous vous investissez dans l’égalité des genres et le respect des droits, vous faites partie du mouvement.

7. Être féminine ne vous rend pas moins féministe

Vous pouvez porter des talons, du rouge à lèvres, du vernis, du rose, tout ce que vous voulez. Une chose n’élimine pas l’autre, pas question. En même temps, il est bon de se rappeler qu’on n’a pas besoin de ces choses pour se sentir belle. L’important c’est que la femme soit en harmonie avec son corps.

8. Le féminisme ne vous force à rien

Quand on est féministe, on n’a pas de carte et de liste d’obligations. Le mouvement ne prêche pas la haine et n’a pas de liste de règles. Vous n’avez pas besoin d’être un militant. Si vous croyez qu’il devrait y avoir une égalité entre les hommes et les femmes, vous êtes déjà féministe.

9. Vous pouvez être féministe et femme au foyer

Il a fallu se battre pour que les femmes puissent travailler en dehors de la maison. Cependant, rien ne dit que vous ne pouvez pas être une femme au foyer et vous occuper de vos enfants. Le véritable enjeu est de pouvoir choisir ce que l’on veut. Le droit de travail est déjà acquis et chaque femme est libre de le saisir ou non.

10. Le féminisme est une question de liberté !

Aller, venir, avoir des enfants si vous voulez, étudier, travailler avec ce que vous voulez. Le mouvement féministe se bat pour un monde sans oppression, sans peur, sans abus. Le désir d’être libre est la principale motivation.

11. Toute personne qui croit à l’égalité est un féministe

Pensez-vous que les femmes devraient voter ? Qu’elles doivent avoir le même accès à l’éducation que les hommes ? Que les salaires doivent être égaux lorsque les mêmes fonctions sont exercées ? Alors bonjour, vous êtes féministe, oui.

 

Plan du site