À l’ère du numérique, la possession d’un site internet par chaque entreprise relève plus d’une nécessité que d’un choix. Néanmoins, pour qu’une vitrine web soit un bon investissement, il faut qu’elle reçoive beaucoup de visiteurs. Il revient donc à chaque entreprise de faire le nécessaire pour asseoir et développer sa présence numérique.

Se servir du référencement naturel

Il convient de préciser au préalable que le recours à une agence web est la solution la plus simple pour avoir un bon retour sur investissement. Indépendamment de votre choix, la définition de la composition de l’audience recherchée constitue la première étape vers l’atteinte de vos objectifs. Il s’agit simplement de définir avec quel type d’individus vous désirez interagir (professionnel ou particulier). Après avoir défini votre public, vous disposez de plusieurs outils pour amener les internautes à visiter votre site web. Le référencement naturel (SEO) est l’une des méthodes majeures qui garantissent l’augmentation de la visibilité d’un site par les internautes.

Grâce à lui, un site internet peut obtenir un meilleur classement par les moteurs de recherche. Pour ce faire, il se base sur l’optimisation du contenu des pages du site pour les mots clés. Il faut noter que pour une recherche effectuer par exemple sur Google, l’internaute obtient un ensemble de résultats composé de deux parties : une liste d’annonces publicitaires et une liste de sites issue du référencement naturel. Les annonces publicitaires sont le fruit du référencement payant.

Utiliser les liens sponsorisés

Pour accroitre leur notoriété, les entreprises peuvent avoir recours à des campagnes Google Ads. À travers elles, chaque annonceur a la possibilité de se positionner sur des mots clés et de surenchérir afin d’obtenir un meilleur positionnement dans les résultats de recherche des internautes. Dès lors, en lieu et place des exigences du SEO, il n’a simplement qu’à s’intéresser entre autres aux modalités de paiement de sa campagne. En ce qui concerne ces modalités, les plus utilisées sont le coût par clic (CPC) et le coût par mille (CPM).

Le CPC est un modèle de facturation suivant lequel, l’annonceur paie seulement lorsque l’internaute clique sur le lien qui redirige vers son site internet. Quant au CPM, il peut être perçu comme la valeur attribuée à mille affichages de la bannière publicitaire d’une entreprise. Il est surtout utile en matière de publicité display. L’annonceur dispose donc de tout un arsenal pour effectuer un ciblage précis des internautes, selon les critères de son choix (age, profession, etc.). Néanmoins, il ne faudra pas négliger le pouvoir des réseaux sociaux et donc penser à y faire de la publicité.

Les réseaux sociaux comme moteur d’accroissement de l’audience

Les tendances actuelles du web font qu’il serait utopique d’espérer attirer le maximum d’internautes sans utiliser les réseaux sociaux. En effet, ils sont devenus les canaux de diffusion qui possèdent le plus grand nombre d’utilisateurs sur internet. Toutefois, pour pouvoir les exploiter de manière optimum, il est impératif de mettre en place une bonne stratégie des médias sociaux. Pour ce faire, vous aurez certainement à définir très clairement vos objectifs, qu’il s’agisse d’une simple quête de notoriété, d’une bonne e-réputation ou autre.

Une fois que vous êtes prêt à franchir le pas, il vous faut sélectionner les médias sociaux qui vous seront particulièrement utiles. Par exemple, si vous ciblez un public mixte composé aussi bien de particuliers que de professionnels, Twitter serait un bon choix. Par contre, si votre entreprise est plutôt dans le e-commerce, il serait plus intéressant de vous tourner vers Pinterest. Il ne faudrait pas négliger Facebook lorsqu’on est une petite et moyenne entreprise (PME) ou une très petite entreprise (TPE).

Analyser régulièrement les statistiques et les médias

Il est indispensable de mener une veille constante sur les statistiques de vos campagnes afin d’en identifier les points forts et les points qui ont encore besoin d’amélioration. Bien évidemment, le Community Manager (CM) est la personne la plus apte à réaliser ce suivi ainsi que les éventuelles réorientations. Dans l’exercice de ses fonctions, il a recours à un certain nombre d’applications. Le logiciel Hootsuite est l’un des outils les plus populaires et les plus efficaces en matière de gestion des médias sociaux.

Il sonde les médias et informe l’entreprise de ce qui se dit d’elle. Certains médias tels que Twitter, Facebook et Instagram, ont leur propre outil de gestion et d’analyse. Pour exemple, l’outil TweetDeck de Twitter vous permet de suivre vos différents flux et de savoir quand il faut générer plus de contenus. En matière d’analyse de trafic internet, Google Analytics vous permet d’obtenir les indicateurs de performance tels que le nombre d’abonnés, le taux de conversion et le nombre de visiteurs. Ces informations seront d’une importance capitale pour une analyse réussie et une meilleure optimisation de votre stratégie.