En vieillissant, on s’habitue à la réalité qui nous entoure et on se familiarise avec soi-même. Les expériences passées façonnent notre perception du monde et nous apprennent des leçons que nous porterons avec nous pour le reste de notre vie. Il est facile de faire des suppositions basées sur les expériences et les leçons du passé, parfois sans discernement. Face à un problème ou une situation inconnue, notre esprit perçoit un lieu de confusion et de conflit comme une brèche. Pour faire face à cette divergence, notre esprit a naturellement tendance à remplir les blancs avec des informations provenant de ce que nous avons déjà vécu. C’est, par exemple, une méthode très courante pour créer des détails fictifs dans des souvenirs qui étaient vrais à l’origine.

Suppositions

On peut spéculer sur le comportement des autres ou sur l’avenir avec une facilité effrayante. Nous avons besoin qu’ils éliminent les incertitudes avant qu’elles ne se transforment en un sentiment plus inconfortable que jamais. Le problème, ou les dommages, que les suppositions causent à la créativité prennent forme lorsqu’elles se fondent sur un raisonnement très simple et peu solide. Cela signifie que les suppositions ne sont pas négatives en elles-mêmes, mais qu’elles ont tendance à le devenir lorsque la curiosité n’est pas le moteur. On parle ici du type de curiosité, par exemple, qui fait avancer la science. Toutes les branches de la science se nourrissent de la curiosité, de la recherche de réponses à des problèmes issus de la réalité ou simplement du jeu mental qui réside dans la curiosité de la connaissance. Ainsi, la curiosité stimule nos mécanismes créatifs, leur impose un défi à relever tout en incitant notre système cognitif à chercher une réponse. Exactement comme lorsque, enfants, nous sommes pris dans ce merveilleux sentiment d’effronterie, et que nous nous demandons. Ceux qui ont perdu leur curiosité, ont aussi perdu la merveilleuse capacité de se demander.

Le cas de la curiosité chez les enfants

La relation entre la créativité et la curiosité est symbiotique et bilatérale : l’une ne peut exister sans l’autre. Ce serait comme manger sans avoir faim, boire sans soif ou embrasser sans amour. Les jeunes enfants, de moins de 6 ans, traversent une phase de leur vie où tout devient une question. Ce phénomène est fréquent parce que leur esprit présente les mêmes caractéristiques qu’une ardoise vierge : ils ne peuvent pas se référer à des expériences déjà vécues, mais ils ont un présent à affronter et dont ils veulent apprendre le plus possible, pour en tirer profit. Les enfants posent beaucoup de questions et apprennent rapidement parce qu’ils sont curieux. La curiosité est le sentiment qui les maintient intéressés et avec l’envie de découvrir de plus en plus de choses.

Le rôle de la curiosité dans la créativité

La créativité exige un esprit ouvert, quelqu’un qui ne se contente pas de recycler de vieilles expériences, théories ou suppositions. Les innovations et les progrès au cours de l’histoire ont toujours été générés par le désir de remettre en question des théories données pour certaines, ainsi que par la nécessité de poser des questions sur les connaissances transmises au fil des siècles et qui étaient considérées comme allant de soi par le système en vigueur. Parfois, à tort. Un exemple est celui des peintres qui, grâce à de nouvelles couleurs et techniques, dépassent les limites de ce qui est déjà connu, grâce à la curiosité qui leur permet de mettre en valeur leur art. Les idées nouvelles et créatives prennent vie grâce à l’initiative de ceux qui, stimulés par la curiosité, décident d’expérimenter et de poser des questions, jusqu’à ce qu’ils découvrent quelque chose de nouveau. Mais la vraie beauté réside dans le fait que lorsque vous êtes curieux, vos craintes diminuent. Nous apprenons de nouvelles informations qui nous intriguent, qui nous donnent envie d’en savoir plus. Sans une nécessité physiologique à satisfaire, sans accorder d’importance à la peur de l’échec, du rejet, de ce que nous ne savons pas, et sans faire attention à la peur que ce qui est dit puisse être contesté, ou se révéler, simplement faux. La curiosité est comme une soif qui doit être satisfaite, une impulsion qui doit être satisfaite. Souvent sans faire attention au prix.

En quoi être curieux est-il un atout pour une entreprise ?

Le curieux recherchera constamment des informations. Pour une entreprise cela signifie qu’il se renseignera régulièrement sur les nouvelles techniques associées à son métier. Qu’il sera ouvert à la nouveauté et enthousiaste face à de nouveaux projets. Le curieux en entreprise est constamment en veille. La curiosité :

-Facilite l’apprentissage. Plus on apprend, mieux on apprend.

-Favorise les prises de décisions et développe la capacité d’analyse. Plus on en sait, plus il est simple d’analyser rapidement le contexte et de faire un choix. Plus on en sait, plus les analyses sont pertinentes.

-Développe l’adaptation, autre compétence du savoir-être.

-Accroît le sens de l’observation.

-Rend les personnes plus débrouillardes.

En clair avoir un collaborateur curieux pour une entreprise, c’est avoir un salarié capable de prendre des décisions avec discernement. C’est aussi un candidat qui veut monter en compétences.

Les entreprises éphémères pour l’emploi développent la curiosité

Au sein des entreprises éphémères pour l’emploi, la curiosité est une qualité plus qu’appréciée. Chaque collaborateur est invité à apprendre un nouveau métier, de nouveaux outils en seulement six semaines. Communication, marketing, vente, plateforme, chacun est formé à de nouvelles compétences utiles pour tous les métiers. Tous les associés ont accès à une plateforme de gestion de l’entreprise éphémère. Elle familiarise pour ceux qui ne l’étaient pas les associés avec les outils classiques exploités dans de nombreuses entreprises : partage de documents, gestion d’agenda en ligne, outils de publication, ou encore recherche avancée. Il est même arrivé que certains associés curieux se prennent de passion pour l’une de ces nouvelles compétences et décident de poursuivre dans cette voie.

La curiosité intellectuelle : une clé pour l’apprentissage

Dès notre plus jeune âge, cette soif instinctive de découvrir les choses qui nous entourent influence notre capacité d’apprentissage, d’observation et d’analyse. Mais la performance scolaire et professionnelle reste encore trop souvent corrélée au quotient intellectuel, seul référent jusqu’aujourd’hui en matière d’intelligence et de capacités. Des recherches scientifiques récentes montrent que la curiosité ou l’engagement intellectuel et l’effort sont des facteurs plus directement corrélés à la performance scolaire, et ont un effet prédictif supérieur à celui de l’intelligence. La curiosité étant précisément une faim de découverte, les personnes possédant un esprit curieux peuvent compenser un niveau inférieur d’aptitudes en étant plus persévérants, plus attentifs aux détails et plus avides de connaissances. Et plus notre champs de connaissance s’agrandit, plus nos chances de réussite augmentent. Cette capacité d’apprentissage est également une compétence très demandée en entreprise. Recruteurs et employeurs recherchent aujourd’hui des collaborateurs qui savent s’adapter, élargir leur horizon et évoluer au gré des changements. Pourtant, des employeurs dans le monde se déclarent confrontés à la pénurie de talents et parmi ceux qui citent le manque de compétences comme principale difficulté à recruter, seulement 21 % proposent des formations complémentaires à leurs employés. Alors est-ce si difficile d’identifier les talents de demain et les faire évoluer ? Les tests psychométriques permettent d’identifier les traits de personnalité qui favorisent l’apprentissage et permettent de développer des nouvelles compétences. Parmi les 5 traits majeurs, l’ouverture d’esprit dénote plus particulièrement une facilité à se former, ce qui dans la majorité des postes peut se révéler un gage de performance. D’autres traits de personnalité tels que la stabilité émotionnelle, l’extraversion ou la persévérance, peuvent influer sur les performances futures.