Pour le bon fonctionnement du corps, nous avons besoin de certains éléments nutritifs tels que la vitamine. C’est également le cas durant les soins médicaux pour régénérer les cellules du corps. Notre corps à besoin de vitamine C pour être en bonne santé. Cet apport est nécessaire pour toutes les tranches d’âge. Au risque de négliger cette vitamine, cet article vous informe sur l’importance de la consommation de la vitamine C et ses effets sur les cellules du corps.

Grâce à la vitamine C : sortie anticipée de l’unité de soins intensifs

Il y a de nombreuses raisons qui peuvent conduire à se retrouver soudainement ou à retrouver un proche dans l’unité de soins intensifs : 

  • Les opérations majeures
  • Les crises cardiaques
  • Les accidents vasculaires cérébraux
  • Les accidents de la circulation ou d’incendie
  • Les maladies infectieuses graves.

Ces cas impliquent que vous devez être connecté à toutes sortes d’équipements et que vous devez être techniquement surveillé 24 heures sur 24.

Des études ont été menées pour savoir si l’ajout de la vitamine C dans le traitement des patients des unités de soins intensifs peut avoir un effet sur eux. Les résultats ont admis qu’il pourrait être utile de fournir de la vitamine C aux patients des unités de soins intensifs. La vitamine C ou acide ascorbique pourrait raccourcir leur séjour dans ces unités. Cela est toujours efficace, quel que soit l’âge du patient.

Ceux qui sont en soins intensifs et reçoivent de la vitamine C peuvent quitter plus tôt le service de soins intensifs. Selon la conclusion de chercheurs australiens qui ont évalué les études disponibles sur la vitamine C en soin intensif dans un document de synthèse.

Une consommation en vitamine C tous les jours

La vitamine C est une vitamine vitale pour l’homme. C’est un élément essentiel pour le bon fonctionnement du corps humain. La vitamine ne peut être stockée en grande quantité et doit de préférence arriver dans l’organisme plusieurs fois par jour.

Pour pouvoir maintenir approximativement le même niveau de vitamine C, une personne gravement malade devrait consommer 4 grammes de vitamine C par jour. Et donc considérablement plus que les 100 milligrammes officiellement recommandés, ce qui est un sous-dosage extrême même pour les personnes en bonne santé. 100 mg par jour prévient certainement le scorbut et conduit à une santé normale, mais en aucun cas à une santé optimale. Les patients en soins intensifs doivent consommer 1 à 3 grammes de vitamine C par jour. La consommation de la vitamine C sur ces doses diminue également les risques de maladie.

Les effets et propriétés de la vitamine C

La vitamine C est considérée comme une vitamine extrêmement utile, dont les nombreux effets sur la santé ont été largement prouvés scientifiquement. La vitamine C aide à prévenir ou à traiter avec succès les maladies chroniques. La vitamine C participe à la production d’énergie dans les cellules à la régulation de la pression sanguine et à d’autres fonctions cardiovasculaires.

La vitamine C participe également à la formation du collagène et donc à la réparation des parois des vaisseaux sanguins, ce qui signifie qu’elle est utilisée pour traiter les maladies vasculaires telles que le cancer.

Comme la vitamine C interagit également avec l’ADN (matériel héréditaire), elle peut même activer ou faire taire des gènes. Des études contrôlées ont montré que la vitamine C peut réduire la durée d’un rhume, abaisser le taux de sucre dans le sang chez les diabétiques, aider à réduire l’hypertension, ouvrir les voies respiratoires obstruées et avoir un effet positif sur le cœur en cas de fibrillation auriculaire.

Pendant la maladie, le taux de vitamine C dans le corps humain chute. Comme les personnes malades mangent souvent peu ou seulement quelques aliments riches en substances vitales, il est normal que leur taux de vitamine C contenue dans le corps diminue. En outre, le corps a besoin de plus de vitamine C que dans un état normal en cas de maladie, après une opération ou simplement dans des situations de stress.

Une étude révélatrice sur la vitamine C

Les scientifiques de la revue australienne ont analysé 18 études contrôlées. Dans six de ces études, les patients ont reçu de 1 à 3 grammes de vitamine C par jour, ce qui a réduit de 8,6 % le temps passé dans les unités de soins intensifs. Dans trois de ces études, les patients ont dû être mis sous respiration artificielle pendant plus de 24 heures. Chez ceux qui ont reçu de la vitamine C, le temps passé sous respiration artificielle a été réduit de 18,2 %. Il est également important de souligner que les ventilateurs entraînent un taux de mortalité très élevé.

Si vous êtes en soins intensifs ou si un de vos proches doit être en soins intensifs, veuillez discuter de l’administration de la vitamine C avec les médecins qui vous traitent. L’administration de la vitamine C dans un soin peut aider à un rétablissement rapide, quel que soit l’âge du malade.