Guillaume le Conquérant était le fils illégitime du duc normand Robert le Magnifique et de sa concubine. C’est aussi pour cette raison qu’il a été appelé le bâtard avant de monter sur le trône d’Angleterre. Plus digne, on l’appelait aussi le conquérant pour ses victoires en Normandie. En effet, après avoir hérité du duché de son père à l’âge de 8 ans, il a grandi en faisant preuve de remarquables qualités de caractère qui, dans les années suivantes, également grâce à son alliance avec le roi de France Henri Ier, l’ont amené à dominer en Normandie, devenant le plus puissant seigneur féodal français. 

Biographie 

Guillaume le Conquérant, roi d’Angleterre sous le nom de Guillaume Ier, duc de Normandie sous le nom de Guillaume II, appelé également Guillaume le Bâtard, né à Falaise en 1027 ou 1028 et mort à Rouen le 9 septembre 1087, fut roi d’Angleterre de 1066 jusqu’à sa mort et duc de Normandie de 1035 à sa mort. Fils de Robert le Magnifique et de sa frilla Arlette de Falaise. À la mort de son père, Guillaume devient duc de Normandie vers huit ans. Après une période de forte instabilité, il parvient à reprendre la domination du duché à partir de la bataille du Val-ès-Dunes, en 1047. Il épouse Mathilde de Flandre vers 1050, et fait de la Normandie un duché puissant, craint du roi de France, Henri Ier puis Philippe Ier. À la suite de la mort du roi Édouard le Confesseur, il profite d’une crise de succession pour s’emparer de la couronne d’Angleterre après sa victoire à la bataille d’Hastings, en 1066. Cette conquête fait de lui l’un des plus puissants monarques de l’Europe occidentale et conduit à de très profonds changements dans la société anglaise, dont l’élite anglo-saxonne disparaît au profit des Normands. Dès lors, il passe la suite de son règne à se défendre face à ses nombreux ennemis, que ce soit en Angleterre ou sur le continent. Il meurt à Rouen en 1087 après la mise à sac de Mantes, au cours d’une campagne de représailles dans le Vexin français contre le roi Philippe Ier. Il est inhumé à l’abbaye aux Hommes de Caen. 

Conquête du trône et les batailles 

Au fur et à mesure que ses domaines s’étendaient, Guillaume eut la chance de conquérir un royaume entier, une chance qu’il ne laissa pas échapper. Le 5 janvier 1066, le roi Édouard le Confesseur d’Angleterre, cousin du père de Guillaume, meurt. L’héritier du trône était censé être Edgardo Atheling mais Harold Godwinson, comte de Wessex, s’est imposé à Edgardo et s’est fait couronner roi d’Angleterre sous le nom d’Aroldo II. Le nouveau roi sait que Guillaume aspire au trône, mais il ne tient pas compte de la forme et prend immédiatement le contrôle de la cour et de la gestion du royaume. Guillaume, qui aspire et exige la couronne anglaise, décide de chercher des alliés en Europe pour s’opposer au nouveau roi qui l’accuse de parjure car Aroldo lui avait promis que la couronne serait à lui avant la mort d’Edouard le confesseur. N’ayant reçu aucune réponse d’Aroldo à ce sujet, après lui avoir envoyé plusieurs messagers, il décida de rassembler une grande armée composée des seigneurs féodaux normands et de quelques nobles et seigneurs féodaux d’Europe qui répondirent à son appel. Avec la bénédiction du pape Alexandre II, il prépare une flotte de 700 navires pour traverser la Manche et conquérir l’Angleterre. Alors que les navires attendent de prendre la mer en raison des conditions météorologiques, le roi Harald III de Norvège décide d’attaquer l’Angleterre pour devenir son nouveau roi. C’est le 20 septembre 1066 que les armées des comtes anglais qui soutenaient Aroldo II s’affrontent avec l’armée norvégienne près de York, subissant une lourde défaite. Aroldo dut donc ordonner à ses troupes de quitter le territoire du sud, où elles s’étaient amassées en attendant l’armée de Guillaume, pour se rendre à York afin de s’opposer aux troupes norvégiennes. À la bataille de Stamford Bridge, Harold III a été vaincu et tué. Le 28 septembre, William parvient à mettre les voiles avec une armée de plusieurs milliers de fantassins et de chevaliers et débarque dans le Sussex. Il a choisi le village de Hastings comme campement. Entre-temps, Aroldo, informé du débarquement du duc normand, décide de déplacer son armée de York à Hastings. Les deux armées se sont affrontées avec des résultats alternés jusqu’à ce que la cavalerie normande soit poursuivie par un expédient tactique. L’armée saxonne a donc rompu les rangs et la cavalerie normande elle-même, effectuant une manœuvre de retour, l’a encerclé et l’a vaincu. Au cours de la bataille, Aroldo est mort tandis que Gulgielmo a triomphé. Il n’y avait plus d’obstacles entre lui et la couronne. Le 25 décembre 1066, il est couronné roi d’Angleterre.