Que faut-il faire pour protéger sa toiture ?

toit

Publié le : 10 juillet 20236 mins de lecture

L’installation d’une toiture, tout comme une réparation représente un projet assez onéreux. Or, il existe des moyens à adopter pour optimiser la longévité de ce type de structure. Il s’agit ni plus ni moins que de le protéger et d’en prendre soin régulièrement. Pour ce faire, il existe des étapes à suivre, visant principalement à conserver la toiture le plus longtemps possible, de manière à repousser le moment où il faudrait passer à la rénovation complète.

Une inspection régulière

Même avec une toiture traitée à l’hydrofuge, il convient de réaliser une inspection régulière, biannuelle de préférence, de manière à ce que l’entretien du toit intervienne à temps en cas de problème. Effectivement, après la chute des feuilles en automne, et à la fonte des neiges en hiver, la toiture a été la cible des agressions des intempéries et elle mérite que le propriétaire y jette un regard rapide. Cela permet d’évaluer les dégâts qu’auraient pu faire ces deux saisons les plus dures et d’agir en conséquence. En procédant ainsi, il arrive à détecter à temps les éventuelles infiltrations d’eau, fissures sur les matériaux, gouttières bouchées ou encore mousses commençant à pousser.

L’inspection consiste également à s’assurer de l’étanchéité de sa structure de couverture sur chaque surface. Il s’agit d’un élément indispensable pour que la toiture résiste à la force du vent, et garantit la présence d’une masse thermique suffisante pour créer une isolation adaptée lors du changement de saison. En cas de défaillance, il faudrait prendre des mesures pour y remédier rapidement.

Dans tous les cas, il est nécessaire pour le propriétaire de savoir faire la différence entre hydrofuge et imperméabilisant afin de prendre la bonne décision concernant l’entretien adéquat en fonction de la situation. Cela permet aussi de réduire le risque de dégradation de la toiture pouvant générer la réduction considérable de sa durée de vie.

Un nettoyage adapté

Après l’inspection, une des autres étapes visant la protection de sa toiture consiste au nettoyage de celle-ci. Le nettoyage intervient au printemps et à l’automne, par vos propres soins ou en faisant appel à une équipe de professionnels expérimentés en entretien de toiture. Dans ce dernier cas, il est indispensable de s’assurer que les professionnels qui travaillent sur la toiture respectent les normes de protection contre les chutes, pour leur sécurité et pour la vôtre.

Dans le cadre du nettoyage de la structure de couverture, il faut veiller à nettoyer les gouttières, enlever toutes les feuilles et branches, et élaguer l’arbre se trouvant à proximité au besoin. Durant cette intervention, la protection consiste aussi à veiller à ce que l’intervention n’endommage rien sur la toiture.

Chez pulvirex.fr, vous trouverez toute une gamme de pulvérisateur électrique pour choisir l’équipement qui vous permet de rester à terre pour nettoyer votre toiture en toute sécurité.

Les mesures appropriées

Après le nettoyage, toutes les anomalies apparaissent clairement sur la toiture.

L’imperméabilisation et l’hydrofugation

A ce moment, la restauration peut être utile afin de garantir la pérennité du revêtement, ne serait-ce qu’au niveau de l’imperméabilisant. Cela représente un moyen pratique et efficace pour garantir l’étanchéité de la toiture grâce à un produit spécifique.

Si la toiture est encore en bon état, l’hydrofugation peut être un moyen de protéger sa toiture contre les problèmes de dégradation. Il s’agit de la protection optimale pour la toiture, d’où l’intervention des professionnels qualifiés préconisée. En quelque sorte, le traitement hydrofuge équivaut à l’application de la crème solaire utilisée par les humains pour se protéger des rayons UV, ou encore de la crème de protection en hiver. L’hydrofugation consiste à la protection optimale de la partie la plus exposée de la maison qui subit toutes les agressions et les intempéries. Il est adapté à tous les types de toiture, pour ne citer que le bois, l’ardoise, la terre cuite ou encore les tuiles dans la mesure où il pénètre dans le matériau pour former une couche protectrice.

La rénovation

En cas de plusieurs ébréchures, la réfaction de la toiture (partielle ou intégrale) peut être incontournable dans la mesure où l’isolation thermique du logement est altérée. Cela peut être le remplacement de bardeaux abîmés ou de quelques tuiles.

En cas de grands travaux, il est aussi recommandé de recueillir les informations à connaître sur la rénovation de toiture auprès de la mairie de la localité de résidence.

Les types de produits pour la protection de la toiture

Le traitement d’hydrofugation, à travers sa composition protège la toiture des eaux de pluie qui s’épanche long du matériau sans s’intégrer. Il rend la surface traité étanche, mais surtout autonettoyante.

Dans la mesure du possible, il vaut mieux privilégier un produit respirant. La meilleure option consiste à adopter le traitement à effet perlant au lieu du traitement filmogène dans la mesure où la durée de vie de ce produit est plus longue.

Plan du site