La tradition mythologique grecque raconte que le Roi Acrisius vivait dans la ville d’Argos avec sa femme Eurydice et sa fille Danaé. Lorsque le Roi se rendit à l’oracle de Delphes pour demander s’il pourra un jour concevoir des fils, on lui répondit qu’en plus de ne pas avoir de descendance, il serait un jour tué par son petit-fils, le fils de Danaé.

Par conséquent, Acrysus est stupéfait par la prophétie de l’oracle et, effrayé par ce qu’on lui raconte, décide ensuite d’enfermer sa fille bien-aimée dans une tour protégée par de lourdes portes de bronze, afin qu’aucun prétendant ne puisse l’atteindre. Mais le triste sort de Danaé n’échappe pas à Zeus, qui a l’habitude de suivre les fortunes des misérables mortels.

La naissance de Persée

Fasciné par elle, Zeus réussit à entrer dans la tour dans laquelle il se trouvait, prenant l’apparence d’une pluie de gouttes d’or. Avec Danaé, le dieu conçut Persée, dont le destin était de devenir l’un des plus grands et des plus vaillants hommes de l’Antiquité.

Le Roi Acrisius, après peu de temps, découvre que sa fille est enceinte, et elle lui révèle que l’enfant qu’elle porte a des origines divines. Malgré son choc et sa colère face à ce qui s’est passé, Acrisius ne trouve pas le courage de tuer Danaé. Mais, dès que le bébé naît, il l’enferme, elle et l’enfant, dans une boîte qu’il laisse ensuite au milieu de la mer.

L’intervention de Zeus est providentielle : en poussant la caisse vers l’île de Serifo, dans les Cyclades, un pêcheur nommé Ditti a remarqué la présence de Danaé et du petit à l’intérieur de la caisse. Heureusement, les deux sont encore en vie. Le pêcheur conduit Danaé et le petit Persée à la cour du roi Polidette, et à partir de ce jour, ils vivent dans le palais royal.

Avec le temps, le Roi commence à s’intéresser à Danaé, mais elle ne lui rend pas son attention. Pendant ce temps, Persée grandit avec beaucoup de force et de courage. Polidette, qui a perdu la tête à cause de Danaé, décide de l’avoir avec une arnaque. Elle prétend vouloir épouser Hippodamia, fille de Pelope, et demande à ses amis d’avoir un cheval comme cadeau de mariage. Persée, qui n’a aucune chance d’acheter un cheval comme cadeau pour le roi, lui dit qu’il opterait pour un autre cadeau.

Persée et Méduse

Polidette profite de la situation et demande à Persée de lui apporter la tête de la Gorgone Méduse, en espérant que le jeune homme mourra sans avoir accompli la difficile tâche et que sa mère Danaé, restant seule, cédera à ses avances.

Grâce à l’intervention d’Hermès et d’Athéna et à leurs précieux conseils, Persée parvient à affronter la terrible aventure et coupe la tête du monstre en deux.

En effet, le personnage de Méduse est décrit par Ovide dans “Métamorphose” et le poète Alighieri en parle également dans le Canto IX de l’Enfer.

Une fois qu’il a pris la tête de la Méduse, Persée la place dans une sacoche, et du sang qui jaillit naît Pégase, le cheval ailé qui accompagnera toujours Persée dans ses aventures (Pégase est aussi le protagoniste de l’histoire de Chimère et de Bellerophon).

Persée et Atlas

Sur la selle de Pégase, Persée atteint la région d’Esperia, gouvernée par le titan Atlas. Il est plutôt méfiant envers les étrangers à cause d’une prophétie qui a prédit la destruction de son royaume par un fils de Zeus. Persée, ignorant cette prophétie, révèle à Atlas qu’il a des origines divines, et le titan, effrayé, tente de l’éliminer. Puis, les deux commencent à se battre et Persée est sur le point de succomber, mais à un certain moment, il ouvre la sacoche dans laquelle est placée la tête de la Méduse et Atlas est pétrifié, se transformant en une grande montagne.

La légende voudrait qu’une chaîne de montagnes ait été nommée d’après l’Atlas parce que c’était la chaîne de montagnes qui tenait le ciel sur ses épaules. Persée, pendant le voyage, ne remarque pas que des gouttes de sang tombent de la sacoche contenant la tête de Méduse et se transforment en serpents venimeux : ils peupleront plus tard le désert.

Persée et Andromède

En survolant la terre des Perses éthiopiens, on voit une belle fille nue, enchaînée sur un rocher. Elle est Andromède, fille de Cepheus (roi d’Ethiopie) et de sa femme Cassiopée. La jeune fille sert une culpabilité commise par sa mère, qui s’était déclarée la plus belle parmi les Néréides. Les nymphes de la mer, offensées par la présomption de Cassiopée, avaient demandé à leur protecteur Poséidon (dieu de la mer) d’intervenir en envoyant un monstre marin pour détruire tout sur son passage.

L’oracle d’Ammon a prédit que, pour apaiser la colère des Néréides, Cassiopée a sacrifié sa fille Andromède au monstre marin envoyé par Poséidon. Mais Persée, désolé pour le sort de la femme et amoureux d’elle, met fin à la malédiction sur Andromède et tue le terrible monstre, le pétrifiant à la vue de la tête de Méduse.

En échange de la mort du monstre, Persée obtient du roi Céphée la main de sa fille Andromède. Alors que Persée libère la belle Andromède de l’esclavage, des nymphes volent quelques gouttes de sang sur la tête de Méduse, et celles-ci sont transformées en coraux qui remplissent les fonds marins.

Persée et Andromède sont mariés, mais pendant les festivités, le frère du roi Céphée, Phinée, qui était initialement fiancé à Andromède, fait son entrée. Dans la salle utilisée pour le mariage, il y a un combat entre Phinéas et Persée qui, une fois de plus, grâce à l’intervention de la tête de Méduse, parvient à pétrifier son rival et ses nombreux alliés.

Le retour de Persée

Le couple décide alors de retourner à Sérifo, où la mère de Persée, Danaé, risquait sa vie aux mains du roi Polidette, qui continuait à exiger la réciprocité. Persée alors, pour protéger sa mère, pétrifie le roi avec la tête de Méduse instantanément. Après la mort de Polydette, Persée et sa mère peuvent retourner à Argos, leur patrie.

Le Roi Acrisius, cependant, dès qu’il a appris l’arrivée de sa fille et de son petit-fils, s’est enfui en Thessalie, conscient de l’oracle qui avait prédit sa mort aux mains d’un neveu d’origine divine.

Par une malheureuse coïncidence, en Thessalie, lors d’un concours de lancer de disque, c’est Persée lui-même qui tue son grand-père, le roi Acrisius, qui est présent parmi le public. Triste et désolée, Persée retourne à Argos mais change son trône pour celui de Tiryns, où il règne sagement jusqu’à sa mort.

On se souvient également de Persée comme le fondateur du royaume de Mycènes. Et la déesse Athéna, à la mort de Persée, lui consacre une constellation et place à ses côtés Andromède et sa mère Cassiopée. Aujourd’hui encore, dans le ciel, il est possible d’admirer ces trois constellations, en souvenir du grand amour qui liait Persée et Andromède dans la vie.