Utilisation de l’électricité photovoltaique : choisir son modèle d’onduleur

Electricité photovoltaique

Publié le : 03 décembre 20205 mins de lecture

Pour allier confort, économie et écologie, l’électricité photovoltaïque reste une meilleure alternative. C’est un investissement rentable sur le long terme pour assurer votre confort et votre sécurité, sans pour autant vous ruiner et mettre en péril l’environnement. Vous n’investissez qu’une seule fois pour en profiter durant plusieurs années. Vous n’aurez plus à vous soucier des problèmes électriques et des factures électriques mensuelles. Mais, l’installation photovoltaïque requiert des matériels complets comme l’onduleur. Pour réussir votre projet, choisissez un modèle de qualité adapté à vos besoins.

Choisir son onduleur selon la puissance souhaitée

Pour rentabiliser votre installation photovoltaïque, l’utilisation d’un onduleur photovoltaïque est nécessaire afin de produire de l’électricité. Cet équipement permet de convertir le courant continu produit par les modules solaires en courant alternatif utilisable immédiatement. Que vous souhaitez utiliser votre panneau photovoltaïque comme une source d’énergie d’appoint ou indépendante, vous en aurez besoin. Pour choisir le meilleur onduleur, référez-vous sur la puissance de l’onduleur qui est généralement exprimée en Volt/Ampère (VA) ou en Watt (W). C’est la puissance délivrée par le convertisseur en régime constant à une température précise. Pour déterminer la puissance maximale nécessaire pour votre onduleur, additionnez la puissance nominale de tous les récepteurs, c’est-à-dire, de vos appareils électriques, quand ils fonctionnent en même temps. Celle-ci doit être inférieure à la puissance nominale de l’onduleur. N’oubliez pas non plus de vérifier la puissance de crête qui exprime la puissance maximale délivrée par un onduleur pendant une certaine durée (souvent en 5 secondes). Elle garantit sa capacité de répondre aux besoins électriques de certains appareils tels que les congélateurs ou les réfrigérateurs. Encore une fois, la puissance de crête de l’onduleur doit dépasser la totalité des puissances de vos équipements lors de leur démarrage. Pour la puissance nominale et la puissance de crête, il est vivement recommandé de prendre une marge de 20%. Mais, ce n’est tout de même pas utile de surdimensionner votre onduleur pour qu’il ne consomme pas l’énergie produite pour fonctionner. Une évaluation exacte de la puissance est donc nécessaire.

Nous vous recommandons : Pourquoi devriez-vous choisir d’utiliser l’énergie solaire pour votre maison ?

Choisir son onduleur en fonction de la tension d’alimentation et de la batterie

Le choix de votre onduleur photovoltaïque doit également dépendre de votre tension d’alimentation qui peut être de 12V, de 24V ou de 48V. Pour une installation photovoltaïque de grande envergure, il est possible de trouver un modèle de 96V. Vous devrez donc vérifier ce point. Mais, la règle d’or à suivre reste la suivante : votre onduleur doit être capable de transformer la tension continue produite par votre équipement. Si le système délivre une tension continue élevée, vous aurez besoin d’un onduleur plus puissant pour réduire le courant. Concernant la tension d’alimentation, sachez qu’en général, celle-ci s’élève à 230V sur les récepteurs dans une habitation classique, contre 400V dans les industries.

Micro onduleur ou onduleur central unique : lequel choisir ?

Vous découvrirez 2 types d’onduleurs sur le marché : le micro onduleur et l’onduleur central ou onduleur de chaîne. Pour faire plus d’économie, cette dernière option reste la meilleure solution. Il peut supporter entre 8 et 12 modules solaires. Si les panneaux photovoltaïques ont une durée de vie d’environ 40 ans, l’onduleur de chaine, quant à lui, dure environ 10 ans. Il faut donc le remplacer au moins 2 fois durant la durée de vie de votre installation photovoltaïque. Autre problème : si l’un des panneaux est à l’ombre, l’électricité produite par l’ensemble des modules diminue également. Pour y remédier, vous pourrez opter pour le micro onduleur qui équipe chaque module solaire. Chaque panneau fonctionne indépendamment parce qu’il dispose chacun de son propre onduleur. Même si un module se retrouve à l’ombre, il sera le seul à ne pas fonctionner. Les restes continuent de produire de l’électricité normalement. C’est le choix idéal si le lieu d’installation de votre équipement photovoltaïque n’est pas très exposé au soleil.

Plan du site