La finalité idéale de tout apprentissage est une intégration aisée dans le milieu professionnel. Généralement, il est difficile pour les apprenants ayant fini leur formation d’intégrer un milieu professionnel sur la simple base de leur acquis. L’alternance est cette expérience professionnelle qui permet de combiner la théorie à la pratique. Elle s’ouvre sur deux volets que sont : l’apprentissage et la professionnalisation.

Qu’est-ce qu’un contrat d’apprentissage ?

La formation en alternance permet à un individu de pouvoir signé un contrat qui lui permet de suivre une formation dans un centre de formation d’apprentis. Parallèlement, ce dernier travaille au sein d’une entreprise. Il s’agit là d’un contrat d’apprentissage. C’est une opportunité qui permet à l’apprenant de quitter le contexte d’apprentissage théorique pour mettre en pratique ses acquis dans un contexte professionnel. À l’issue de cette expérience, le titulaire acquiert une qualification professionnelle qui lui est reconnue par un diplôme d’État ou un titre inscrit au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP).

Grâce à cette initiative, l’apprenti ressort fort d’une expérience professionnelle pouvant lui faciliter la recherche d’emploi. Ce dernier peut être engagé dans l’entreprise ou il a fait son alternance. Ce sont autant de facilités que peut offrir la signature d’un contrat d’apprentissage. Il est aujourd’hui possible de suivre une formation à distance et de bénéficier d’un contrat d’apprentissage.

Quelles sont les caractéristiques du contrat d’apprentissage ?

Le contrat d’apprentissage est un contrat écrit du droit privé. C’est un contrat qui peut être soit un Contrat à Durée Déterminée (CDD) ou un Contrat à Durée Indéterminée (CDI). Il est conclu entre l’apprenti et l’employeur. De manière générale, le contrat d’apprentissage s’ouvre aux jeunes dont l’âge est compris entre 16 ans et 25 ans révolus. Mais il existe des dérogations sur la base de laquelle des jeunes de 15 ans ou de plus de 25 ans peuvent bénéficier du contrat d’apprentissage. Le contrat d’apprentissage a une durée qui varie entre 1 et 3 années. Il existe néanmoins des exceptions. En effet, en cas de redoublement, de spécialisation complémentaire ou de réorientation, la durée s’étend à quatre ans. Elle est de quatre années également pour les apprentis en situation de handicap.

L’un des avantages des contrats d’alternance c’est la rémunération qui est pourvue aux apprenants. Dans ce contrat d’alternance, le salaire est fixé en fonction de l’âge et de l’année d’apprentissage. L’employeur a le devoir d’assurer à l’apprenti, les mêmes droits que les salariés de son entreprise protection contre les accidents de travail, congés payés… L’apprenti quant à lui doit veiller au respect des règles de l’entreprise, accomplir les tâches qui lui sont confiées et être assidu au cours.

Que faut-il savoir sur le contrat de professionnalisation ?

Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail grâce auquel le bénéficiaire va alterner sa formation professionnelle entre son établissement de formation et une entreprise. À travers ce contrat, les entreprises forment leurs futurs salariés, et les alternants ressortent avec une qualification professionnelle reconnue par l’État et par la branche professionnelle dans laquelle ils exercent. Les secteurs du commerce, de la gestion, de l’éducation sont des métiers que l’on retrouve le plus souvent dans le contrat de professionnalisation. Contrairement au contrat d’apprentissage, le contrat de professionnalisation en alternance concerne les étudiants. Même les étudiants qui suivent une formation en ligne sont concernés par ce type de contrat.

Les critères du contrat de professionnalisation

Les caractéristiques du contrat de professionnalisation sont : le profil des candidats au contrat, la durée du contrat, la rémunération et les droits et obligations des parties au contrat. Pour bénéficier d’un contrat de professionnalisation, il faut avoir entre 16 et 25 ans révolus. Les demandeurs d’emploi qui ont à partir de 26 ans et plus sont également concernés par ce type de contrats. Les bénéficiaires du RSA, de l’allocation aux adultes handicapées et de l’allocation de solidarité spécifique, sont aussi concernées par ce contrat.

Le contrat de professionnalisation lorsqu’il est à durée déterminée est conclu entre 6 et 12 mois. Il peut être renouvelé une fois avec le même employeur. Lorsqu’il est conclu en tant que contrat à durée indéterminée, les règles de durée maximale concernent la période d’action de professionnalisation qui est située au début du contrat.

La rémunération d’un alternant ayant signé un contrat de professionnalisation est fixée à partir de l’âge et de la qualification du salarié. Le bénéficiaire du contrat de professionnalisation s’engage à travailler pour son employeur et à suivre sa formation de façon assidue. L’employeur quant à lui se doit d’assurer au salarié une formation pratique effective qui rentre dans le cadre de son objectif professionnel.

Le contrat de professionnalisation et le contrat d’apprentissage.

La principale différence entre ces deux types de contrats est située au niveau des titulaires. Le contrat de professionnalisation s’adresse aux étudiants tandis que celui d’apprentissage est ouvert aux apprentis. Les apprentis suivent leur apprentissage au sein d’un centre de formation tandis que les étudiants évoluent généralement au sein d’une université. Avec un contrat de professionnalisation, l’étudiant se retrouve beaucoup plus en entreprise que l’apprenti. Pour finir, dans le domaine de la rémunération, le salaire du titulaire du contrat de professionnalisation est plus avantageux que celui de l’apprenti compte tenu de la masse horaire de travail.