Quelles sont les possibilités pour une reconversion professionnelle à 40 ans ?

reconversion

Publié le : 03 juillet 20235 mins de lecture

Tout au long de votre carrière professionnelle, il arrive un moment où vous éprouvez le besoin d’aspirer à autre chose. Cela peut être une situation financière plus stable, un métier moins contraignant, etc. La plupart du temps, cela survient lorsque vous avez atteint les 40 ans. Idéal pour vous reconvertir, il s’agit de l’âge auquel vous faites une évaluation à mi-parcours et des remises en question.

L’expérience et la maturité en plus de l’expertise

Faire une reconversion à 40 ans n’a rien de rédhibitoire. Au contraire, vous possédez un avantage non négligeable. Pas trop jeune ni trop vieux, vous avez déjà acquis l’expérience et la maturité nécessaires qui plaisent aux recruteurs. Vous disposez encore d’une belle énergie pour affronter le reste de votre carrière professionnelle. Vous êtes suffisamment prêt pour réaliser le projet qui vous passionne.

En général, votre début de carrière est en effet dicté par votre diplôme et votre stage de fin d’études. Arrivé à la quarantaine, vous avez pu prendre assez de recul pour savoir si vous aimez ou non le métier que vous exercez pendant plus de 10 ans. Dans le second cas, il est temps de vous reconvertir dans un domaine qui vous tient tant à cœur. Actuellement, les possibilités sont nombreuses.

L’aide d’un conseiller en évolution professionnelle

Il est déconseillé de changer de vie professionnelle à 40 ans sur un simple coup de tête. Pour réussir votre reconversion, il vaut mieux vous faire accompagner par un conseiller en évolution professionnelle au cours de cette phase de transition. Il est très bien placé pour comprendre vos aspirations et vous aiguiller dans les différentes démarches à suivre. Puis, il vous guide pour les besoins en formation.

Par ailleurs, votre CEP est en mesure de vous orienter vers la meilleure solution pour vous reconvertir avec succès. Cela peut être une formation sur votre temps de travail en tenant compte de votre contrat et de votre ancienneté. Il peut aussi s’agir d’une formation pendant vos congés. Si vous êtes en CDI, il est possible de bénéficier d’une rupture conventionnelle et d’indemnités de chômage sur deux ans.

La formation professionnelle pour un nouveau métier

Si vous vous posez des questions sur l’utilité du compte personnel de formation ou CPF, le financement d’une formation professionnelle dans le cadre d’une reconversion en fait partie. En effet, l’aspect financier revêt une importance vitale pour mener un tel projet. Vous pouvez y recourir même à 40 ans pour changer radicalement de secteur d’activité. Ainsi, vous pouvez vous former pour exercer une nouvelle profession.

Concrètement, le CPF offre l’opportunité de gagner des droits à la formation tout au long de votre parcours professionnel. Il est la solution idéale si vous envisagez de suivre une formation de courte durée. Le projet de transition professionnelle ou PTP est un autre dispositif qui facilite votre reconversion. Vous pouvez alors bénéficier d’un financement à hauteur de 18 000 € et de votre salaire durant la formation.

La validation des acquis de l’expérience comme alternative

Pour réussir votre projet de reconversion professionnelle à 40 ans, il n’est pas toujours indispensable de suivre une formation. La validation des acquis de l’expérience ou VAE vous permet d’obtenir une certification professionnelle. Ce dispositif consiste à faire valider l’expérience acquise dans le cadre de l’exercice d’une activité, qu’elle soit professionnelle ou extra-professionnelle. Il s’agit d’une opportunité pour faire reconnaître votre savoir-faire.

Il est important de souligner que la VAE ne vise pas simplement à convertir l’expérience en diplôme. Ce parcours est complet et long dans certains cas. Ce qui implique que vous devez la planifier de manière rigoureuse. Le moment venu, vous passez devant un jury qui va statuer sur la validation ou non de vos acquis. Si nécessaire, il est préconisé de suivre des formations complémentaires pour obtenir la certification.

Les autres dispositifs possibles pour une reconversion réussie

D’autres solutions peuvent vous aider à donner vie à votre projet de reconversion. Par exemple, pour une durée maximale de 24 mois, vous vous formez sur votre temps de travail en vous inscrivant sur une école en ligne comme youschool.fr. Ce dispositif est avantageux à plus d’un titre. D’une part, vous restez en CDI. D’autre part, vous continuez à percevoir votre salaire pendant votre formation. Ce qui vous garantit sécurité et confort.

Une autre solution possible est d’opter pour le dispositif « démission-reconversion ». Toutefois, pour être éligible, vous devez bien concevoir votre projet de changement de vie professionnelle avec un CEP. Ensuite, pour démissionner sans risque, il est conseillé d’obtenir au préalable un avis favorable de la Transition professionnelle de votre région. Ainsi, vous touchez une allocation chômage de la part de Pôle Emploi.


Plan du site