De nombreux artistes et créateurs font l’éloge de la solitude comme source d’inspiration ou même comme luxe absolu. Dans le même temps, de nombreuses personnes, en particulier les personnes âgées, se plaignent de leur solitude tourmentée. Quelle est la part de solitude dans la vie et à quel moment, devons-nous la craindre ? Le Gentleman-Blog philosophe sur la bonne dose de temps pour et avec soi-même.

Un sentiment qui polarise

Souhaitez-vous parfois être laissé seul par le monde entier, avoir du temps pour vous ? Ou êtes-vous de ces personnes qui deviennent nerveuses et apathiques rien qu’en pensant à quelques heures solitaires sans compagnie ? L’état de solitude, défini comme la séparation réelle ou perçue des autres personnes, a fonctionné pendant des siècles comme un lieu de désir et d’enfer.

La solitude, le remède miracle des grands artistes

Vivre avec les gens et participer à la société sont imprévisibles et passionnants. Faire partie d’un groupe présente de nombreux avantages, mais la vie de la plupart des gens comporte aussi des engagements, des exigences, une surcharge sensorielle, des conflits, des foules, des embouteillages. Ce n’est pas pour rien que beaucoup de créatifs ne jurent que par cet état de solitude pour y puiser leur force. Le tsar de la mode puise sa force dans le silence de la solitude et trouve l’inspiration créative pour son travail. En effet, le silence de la solitude vous aide à réfléchir sur vous-mêmes. Sans l’influence ou la distraction d’autres personnes, vous pouvez, par exemple, lors d’une longue promenade dans les bois, entrer en conversation avec la personne importante dans la vie. On est les seuls à se connaître et à connaître les véritables besoins. La solitude est une invitation à réfléchir à ces questions élémentaires sans influences perturbatrices. Le silence ne pose pas de questions, mais il peut nous donner une réponse à tout et vraiment, cela vaut la peine d’écouter la voix intérieure pour une fois, car seuls ceux qui peuvent réfléchir à leurs expériences en paix et sont en paix avec eux-mêmes peuvent mener une vie heureuse.

Être seul n’est pas synonyme de solitude.

Être seul n’est pas synonyme de solitude. Être complètement seul dans son appartement a une qualité différente de celle d’avoir son partenaire, ses enfants ou un colocataire dans la pièce voisine. Si vous êtes complètement seul, vous n’êtes responsable que de vous-même et de personne d’autre. Personne qui ne veut rien de vous, qui vous dit ce qu’il faut faire ou ne pas faire et à qui faire plaisir. Vous pouvez faire ce que vous voulez. C’est très relaxant et cela permet de recharger les batteries.

Les conséquences de la solitude.

D’autre part, de nombreux artistes s’inspirent de l’expérience de la communauté avec d’autres personnes pour réaliser leurs œuvres. Que serait devenu Pablo Picasso sans l’attrait érotique de ses nombreuses muses ? Même dans la vie professionnelle quotidienne, on ne peut pas jouer constamment au loup solitaire. Dans la société fondée sur la division du travail, la compétence sociale est une compétence clé. Pour la bonne exécution de notre travail, on doit toujours se coordonner en tant qu’équipe. Ensemble, on peut aussi développer des idées en s’inspirant mutuellement et en intégrant plusieurs points de vue dans les réflexions. On peut facilement constater les effets négatifs de la solitude chez les personnes qui vivent dans l’isolement. En l’absence d’autres personnes en tant que partenaires de dialogue, ces personnes tournent bientôt uniquement autour de leurs propres besoins, préférences et points de vue. Ils deviennent mentalement inflexibles. Il n’est pas bon que l’homme soit seule. Les humains sont des êtres sociaux, les contacts sociaux et leurs réactions sont importants pour s’ancrer régulièrement et se contrôler. Ceux qui ne laissent pas les autres personnes et opinions s’approcher d’eux sont spirituellement appauvris.

La solitude est toujours une question de dose.

La solitude est comme de nombreuses substances médicinales. Bien dosées, elles ont un effet curatif et revigorant sur l’organisme, une dose trop importante comporte des risques. Pour le développement holistique de l’homme, être seul est absolument nécessaire pour éveiller sa sensibilité ou devoir être seul est la chose la plus difficile, être seul est la plus belle chose.